La NSA lance Ghidra

ghidra

La NSA lance Ghidra, une boîte à outils de reverse engineering en Open source pour le monde du logiciel libre.

 

 

Ghidra, de la NSA, a reçu des critiques positives de la part de la communauté infosec.

La National Security Agency a publié Ghidra, un outil d’ingénierie inverse utilisé depuis plus de 10 ans en interne.

Sans aucun doute, cet outil est idéal pour les ingénieurs en logiciel. Il sera particulièrement utile pour les analystes de programmes malveillants.

L’idée de la NSA est de libérer le code de Ghidra afin que les chercheurs en sécurité puissent s’habituer à travailler avec avant de postuler à des postes au sein de la NSA ou d’autres agences de renseignement gouvernementales avec lesquelles la NSA avait précédemment partagé Ghidra.

Ghidra n’est actuellement disponible au téléchargement que sur le site officiel ghidra-sre.org, mais la NSA envisage également de publier son code source sous licence Open Source sur GitHub dans un avenir proche.

Ghidra est une alternative gratuite à IDA Pro, un outil d’ingénierie inverse qui n’est disponible que sous une licence commerciale (hors de prix).

Ghidra est prévue sur GitHub
https://github.com/NationalSecurityAgency/ghidra

Publicités
Cet article, publié dans links, privacy, Tips, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s